RDC: Mandat d’arrêt contre le chef rebelle Guidon SHIMIRAY MWISSA , la LUCHA RDC-Afrique soutient la décision de la cour militaire et demande Justice pour les victimes

Partager ceci ...

Guidon Shimiray en pleine meeting populaire

Cela fait maintenant plusieurs années depuis 2015 que le chef de guerre qui est sous sanctions de l’ONU, Guidon Shimiray Mwissa opère dans le masisi et Walikale. Ce dernier mène plusieurs attaques contre les autres groupes armés avec comme motif de vouloir mettre fin à leurs opérations dans le Nord-Kivu. Suite à ces activités armées plusieurs violations de droits de l’homme sont orchestrées par les troupes rebelles sous son commandement. Des citoyens congolais de la communauté hutu sont visé par Guidon et subissent des atrocités de la part de Guidon, suite à cela inquiet par cette situation dizaines de milliers de civils hutus ont fuit leurs habitants. Notez que ces violences ont déjà fait des centaines de mort renseigne nos sources.
Lors des élections passées fin 2018 en RDC, ses hommes ont terrorisé la population, ils ont contrôlé les bureaux de vote à Masisi et Walikale pour exigé la population les électeurs à voter des candidats de la coalition pro-Kabila

Après l’interpellation de Cheka son ancien chef, Guidon se retrouve aujourd’hui le chef du groupe armé NDC-Renové.
Le NDC sous son contrôle est auteur de plusieurs crimes de Guerre et crimes contre l’humanité dont les exécutions sommaires, les viols, les déplacements forcés et massifs de population, l’exploitation illicite des ressources minières, enrôlement d’enfants etc. (Rapport de l’ONU).

Suite à toutes ces actes inciviques, la justice militaire du Nord-Kivu à émis dernièrement un mandat d’arrêt contre le chef rebelle Guidon Mwisa. A cet effet, le mouvement citoyen LUCHA RDC-Afrique soutient la décision de la cour militaire du Nord-Kivu et appelle à la multiplication des sanctions voir même l’arrestation de Guidon et toutes les personnes qui lui apportent un quelconque soutient.
La Lucha RDC-Afrique demande aussi à la population de Masisi, Walikale et du Nord-Kivu d’apporter son soutien à la justice pour que Guidon réponde de ses actes.


Partager ceci ...

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Emmanuel Binyenye dit :

    Ils doivent répondre de leurs actes.

  2. Josué WALLAY dit :

    Que justice soit faite, Nous avons une seule armée en au Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Recevez nos articles par mail

Entrer votre adresse mail pour commencer à recevoir nos articles dès maintenant ...