GOMA : Un mois de sit-in devant le gouvernorat sous le regard passif du gouverneur ,des victimes de spoliation des terres par le député honoraire Dunia BAKARANI passent des jours et des nuits dans des conditions inhumaines

Partager ceci ...

Des familles victimes de spoliation de plus de 158 Ha en sit in devant le gouvernorat du Nord-Kivu

En sit-in depuis le mois de Novembre de l’année en cours (2019), les habitants des villages Butare et Bihira en territoire de Masisi sont en sit-in et passent des nuits à la belle étoile sans aucune assistance devant le bureau du gouverneur Carly Nzanzu Kasivita. Ces habitants dénoncent la spoliation de leurs terres évaluer à plus de 158 HA par le député honoraire de Masisi Dunia BAKARANI. Selon les informations qui sont parvenues au mouvement citoyen Lutte pour le changement ces familles qui espéraient être reçu par le numéro 1 de la province pour lui exposer la situation pour que ce dernier s’implique à fin qu’une solution soit trouvée mais hélas elles sont ignorées par les autorités. Selon les témoignages recueillis sur place par la cellule de documentation de la Lucha RDC-Afrique, ça fait maintenant plus d’un  mois que ces citoyens congolais sont devant le gouvernorat et aucune autorité ne s’est approcher d’eux pour essayer de les écouter et apporter une solution à leur préoccupations. Avons-nous des autorités ? Pourquoi le gouverneur de la province ignore-t-il cette population qui totalise plus d’un mois devant son bureau, Peut-on en déduire à une situation qui lui dépasse ? Où sont les élus du territoire de Masisi pour plaider leur cause auprès des autorités ?  Plusieurs questionnements ne cessent de se multiplier dans l’opinion publique et cela met en cause le pouvoir de certaines autorités y compris celui du gouverneur suite à leur silence à cette situation, Dunia BAKARANI est-il au-dessus des lois ou c’est juste qu’il a mis certaines personnalités dans ses poches pour se croire être intouchable? En conclusion, le mouvement citoyen LUCHA RDC-Afrique reste préoccupé par la situation que ces familles endurent depuis maintenant plusieurs mois et ne cessera de crié et dénoncer l’irresponsabilité des autorités dont les principales sont le ministre des affaires fonciers, de la justice et droits humains et à la tête le gouverneur. Dans les jours qui viennent si cela persiste nous promettons à cette population de faire de leur problème le nôtre en nous joignant massivement  à leurs actions.


Partager ceci ...

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Recevez nos articles par mail

Entrer votre adresse mail pour commencer à recevoir nos articles dès maintenant ...